Conseils Pratiques

URGENCES 24h/24: Quelle que soit l’urgence, contactez-nous au +34 977 383 010

ms-cremasolarProtection solaire

Utilisez toujours une crème solaire, surtout les premiers jours d’exposition au soleil. Les crèmes de protection solaire contiennent des substances qui agissent comme des filtres solaires et, si elles sont bien appliquées, réduisent l’effet des rayons sur la peau et permettent ainsi d’éviter les brûlures ou tout autre changement dégénératif de la peau.

Les filtres selon leur genre peuvent agir de façon physiques ou chimiques.

La façon dont ils agissent, les filtres peuvent être physiques ou chimiques.

  • Filtres physiques: ce sont des substances imperméables à la radiation solaire qui créent une sorte d’écran solaire pour les zones appliquées et qui reflètent la lumière. Ils empêchent trois types de radiations de passer: les rayons ultraviolets, visibles et infrarouges. Les plus utilisés sont: l’oxyde de zinc, le dioxyde de titanium et la mica.
  • Filtres chimiques: ils absorbent la radiation solaire ultraviolette. Certains utilisés sont le PABA (acide para-amino-benzoïque), l’acide cinnamique, l’acide sulfonique, le camphre, le benzophénone et le dibenzoylméthane.

Pour quantifier la capacité de filtration des crèmes de protection solaire, on utilise un dénommé Facteur de Protection Solaire (FPS) : un indice permettant de mesurer le nombre d’expositions au soleil qui produirait une rougeur ou un érythème dans le cas où une crème solaire n’aurait pas été utilisée. C’est-à-dire, pour que la peau ne devienne pas rouge (érythème), le premier jour d’exposition au soleil il faudrait s’exposer 10 minutes. Mais en utilisant une crème de FPS 5, on pourrait y rester 50 minutes.

Le FPS indique le temps d’exposition au soleil sans risque de brûlures. Plus le FPS est élevé, plus la protection face aux rayons solaires est élevée.

recorte-radiación-solarComment utiliser les crèmes de protection solaire?

  • Pour obtenir une protection solaire maximale, il faut:
  • Choisir la crème et l’indice de protection solaire adéquat à votre type de peau.
  • Appliquer la crème avant d’aller à la plage ou à la piscine et au moins 30 minutes avant de s’exposer au soleil.
  • Appliquer correctement la crème sur une peau bien sèche.
  • Appliquer une bonne couche de crème tout en s’assurant qu’elle soit bien étalée partout afin de ne laisser aucune zone sans protection.
  • Au début de l’été, utiliser une crème avec un FPS plus élevé et diminuer ensuite le FPS à mesure que la peau bronze.
  • Ne pas pulvériser la peau avec de l’eau pendant le bain de soleil.
  • Ne pas appliquer de parfums ou des eaux de toilette qui contiennent de l’alcool ou des essences végétales car ils sont photosensibilisantes.
  • Utiliser une protection solaire même si le temps est nuageux.
  • Éviter l’exposition au soleil entre 11h et 15h (horaire de radiation ultraviolette maximale).
  • Protéger la tête avec un chapeau ou une casquette, les yeux avec des lunettes appropriées et les lèvres avec un protecteur labial.
  • Il est déconseillé de s’allonger et de rester au soleil immobile pendant des heures. Il est plus sain de promener ou de réaliser des exercices tout en bronzant au soleil.
  • Boire de l’eau ou des boissons sans alcool afin d’éviter la déshydratation.
  • Si vous prenez des médicaments, vous devez consulter la fiche technique et vérifier s’ils sont photosensibilisants et dans ce cas, éviter l’exposition au soleil.
  • Pour les enfants, la photoprotection doit être complétée avec une protection élevée et supérieure à 30.

Déshydratation

Buvez de l’eau embouteillée, évitez les excès alimentaires et l’abus de boissons alcooliques. En cas de diarrhées ou de gastroentérite, très courant en été, consultez un médecin afin d’éviter tout risque de déshydratation.

ms-banarseSe baigner

Prêtez attention aux panneaux de signalisation sur les plages et évitez de vous baigner après avoir beaucoup mangé ou bu.

Les insectes

Évitez les piqûres d’insectes grâce à des lotions insectifuges ou des appareils insecticides. Bronzez avec précaution.

ms-jetlagQu’est-ce que le” jet-lag” et comment le combattre?

Le “jet-lag” (terme issu de l’anglais jet : avion réaction, et lag : décalage) est un déséquilibre produit entre l’horloge interne d’une personne (celle qui marque les périodes de sommeil et de veillée) et le nouvel horaire établi lors de longues distances et voyages en avion à l’est (une heure de plus pour chaque méridien ou fuseau horaire franchi) ou à l’ouest (une heure de moins pour chaque méridien franchi). L’horloge interne de la personne a tendance à prévaloir, ce qui dans un premier temps quittera tout envie de dormir à la tombée de la nuit et, dans le cas d’un voyage à l’ouest, provoquera le sommeil en plein jour.

Le traitement lors des voyages à l’est peut faire appel à l’usage d’hypnotiques ayant une action brève (il n’y a aucun risque si son usage est sporadique) comme par exemple le lormetacepam (Loramet) o le zolpidem (Stilnox). Les deux requièrent une ordonnance médicale pour être délivrés.

En cas de voyage à l’ouest, il faut essayer de ne pas dormir (rester dans des endroits illuminés et être physiquement et mentalement occupé) jusqu’au soir. S’il vous est impossible de rester éveillé, vous pouvez faire une petite sieste et prendre du soir un hypnotique de courte durée. Le “jet-lag” peut être prévenu en grande partie en prenant de la mélatonine en après-midi (aux USA son usage est libre) quelques jours avant ou après le voyage.

ms-mareoComment combattre les nausées lors d’un voyage?

La nausée lors des voyages ou “cinetosis” est provoquée par un décalage entre l’information envoyée par les différents organes qui régulent l’équilibre (la vue, l’ouïe interne ou le labyrinthe et les récepteurs de position des muscles du cou).

Vous pouvez diminuer les symptômes en prenant de façon préventive un médicament qui diminue la réactivité du labyrinthe : pour un adulte 2h avant le voyage, 30 mg de cinarizina (10 gouttes de Stugeron) qui peuvent être répétées toutes les 8h ; ou 50-100 mg de dimenhidrinato (1 ou 2 comprimés de Biodramina) qui peuvent être répétées toutes les 6h ou 8h ; ou 6,5 mg de tietilperazina (1 comprimé de Torecan) pris tous les 12h si les symptômes persistent. Chez les enfants la dose doit être réduite proportionnellement (consulter la notice) et l’usage de la tietilperazina est déconseillé.

Tous ces médicaments provoquent de la somnolence, raison pour laquelle il est déconseillé de conduire ou de consommer de l’alcool. Si les nausées sont très proéminentes, vous pouvez ajouter en prévention au traitement 1 mg de cleboprida (10 centimètres cubiques de Cleboril) ou 10-20 mg de metoclopramida (1 ou 2 comprimés ou 10-20 cc de Primperan), avec une réduction proportionnelle pour les enfants. Tous ces médicaments peuvent être achetés directement en pharmacie bien que nous vous conseillons de consulter votre médecin de famille au préalable.